12 juillet 2010

Alstom

Il convient de définir la domaine de production de ce Groupe, car son activité est hautement stratégique de l'avenir de l'Environnement, et, donc, du nôtre. Il s'agit, en effet, de construire des centrales de tous types (bien que l'axe principal de développement soit plus orienté vers les technologies conventionnelles, c'est-à-dire à énergie fossile), pour générer de l'électricité. Ainsi, concernant ce secteur, le carnet de commande de l'entreprise est représentatif de la prise de conscience, par rapport au danger climatique. Force est de constater, malheureusement, que l'heure fait encore la part belle aux anciennes méthodes, puisque les solutions à gaz ou à charbon sont, d'abord, proposées. Des efforts sont faits : 30 % des installations hydroélectriques dans le Monde existent grâce à la structure étudiée.

Il y a, aussi, un autre moyen de réduire nos émissions globales : faire en sorte que nos transports soient propres. Là aussi, l'agent économique en question peut intervenir, puisqu'il jouit d'une position intéressante, sur le marché mondial des infrastructures ferroviaires. L'expertise va de mobilier fixe (les rails...) à ce qui est circulant (les trains), et, dans les réseaux urbains et interurbains, il faut souligner l'omniprésence du fleuron français.

Enfin, il faut évoquer le troisième pilier, qui fait la jonction entre les 2 noyaux présentés ci-dessus. Cela permet de transmettre ce qui a été produit en amont à l'aval, qui en fera bon usage. Ce pôle est, lui aussi, assez complexe, puisqu'il faut toujours optimiser le transport de l'électricité. Concrètement, il s'agit de trouver la meilleure façon de gérer les lignes à haute tension.

Enfin, intéressons-nous au passé du Groupe. Tout commence en 1928,, mais on peut remonter bien plus loin : c'est ainsi que ALS-THOM avait, dans sa raison sociale, les indices de ses origines (la région ALSace et la société franco-américaine THOMson-Houston . Cette histoire se confond, un temps, avec celle d'Alcatel, mais la scission entre les deux branches a permis à Alsthom de perdre son "H". Très vite, les record et autres succès s'accumulent, ce qui fait que, aujourd'hui, l'entité regroupe 96.500 collaborateurs, présents dans plus de 70 pays. Tout ce monde génère, surtout depuis l'étranger, un chiffre d'affaire de plus ou moins 20 milliards d'euros, selon les sources.

Posté par pfzieba à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Alstom

Poster un commentaire