28 juin 2010

ABC Arbitrage

Il s'agit d'une entité issue de la nouvelle génération, puisqu'elle a été créée en 1995. Surtout, son activité est emblématique des dernières évolutions mondiales : la finance constitue, en l'occurrence, la base du développement. Toutefois, il n'est pas question de spéculer : les opérations réalisées sont bien plus compliquées.

Et, elles ont l'intérêt de ne pas avoir d'influence sur la bonne marche de l'économie. Pour les mener à bien, elles requièrent des compétences de tous horizons, mais, on a pas besoin, comme dans les entreprises industrielles, de multiplier les collaborateurs, de manière exponentielle : dans le cas présent, s'il y a bien une expansion à ce niveau, aussi, 69 personnes, en 2009, 62.600.000 €, ce qui permet, au final, 0.75 € par action, alors qu'un titre s'acquiert aux alentour de 7 €.

Si le nombre de travailleurs est faible, de nouvelles embauches ne sont freinées - nous dit-on - que par des préoccupations d'ordre pécuniaire : en effet, la subtilité du créneau (on ne peut pas parler de secteur) offre des perspectives illimitées : il s'agit d'arbitrages. Cela signifie que, en prenant l'exemple le plus simple, on vend, à partir d'un emprunt, des parts sur tel marché, que l'on rachète, simultanément, sur une autre place financière ; la différence est le bénéfice. On peut, également, réaliser le même type de transaction avec les produits dérivés (comme les bons de souscription). Les multiples options, pour gagner de l'argent, sont à classer selon de types : processus avec ou sans risque.

Tout cela suppose de performantes infrastructures informatiques, bien connectées au reste du Monde. Et, si l'on peut voir, dans les résultats annuels, les effets de la crise, il est indéniable que, année après année, les économies émergentes prennent de plus en plus de place, dans la répartition des profits du Groupe. Sa structure de répartition est, donc, un bon indicateur de l'état global des richesses.

Posté par pfzieba à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur ABC Arbitrage

Poster un commentaire